Inscription Aller à: [ recherche ] [ menus ] [ contenu ] [ montrer/cacher plus de contenu ]



L’ancienne place Royale (1605-1612), actuelle place des Vosges

SSATIMP01814053009420

Bâtie sur une partie de l’Hôtel des Tournelles où Henri II avait été blessé mortellement lors d’un tournoi, en 1559, la place Royale est aménagée à l’initiative du roi Henri IV. Le souverain contribue financièrement à l’édification du côté parallèle à la rue Saint-Antoine, dont les bâtiments sont ensuite vendus à des particuliers ; les acquéreurs des autres parcelles devant y faire construire des pavillons semblables à ceux que le roi avait fait édifier.

Conçue sur un plan quasi-carré, la place Royale est bordée d’immeubles d’habitations de deux étages en briques rouges à chaînages de pierre calcaire blanche. Cette première place régulière et ordonnée, selon la volonté du roi, bâtie « d’une même symétrie », est tracée par les architectes Jacques Androuet du Cerceau et Claude Chastillon.

 

place royale cortège roi

Ecole française

Passage du carrosse du roi sur la place Royale, vers 1660, huile sur bois, 81 x 113,5 cm, Paris, musée Carnavalet.

En 1685, la place Royale est ceinte d’une grille de fer, laissant une large rue sur le pourtour. En 1792, la statue équestre de Louis XIII érigée au centre de la place est détruite. En 1800, la place Royale prend le nom de place « des Vosges » pour rendre hommage au civisme des habitants du département des Vosges, qui furent les premiers à payer les impôts décrétés par la République. 

 

DSCF1238

L’Hôtel de Chaulnes, à l’angle sud-ouest 

Les pavillons de pierre et de brique composant la place Royale, couverts séparément d’un comble à quatre pentes, reposent sur une galerie ouverte par des arcades dont la voûte surbaissée est également en pierre et en brique. Décorée de pilastres sans ordre antique ni corniche, cette galerie supporte deux rangs d’étages, sans compter les logements pratiqués dans les combles. Pour chaque pavillon, large de quatre arcades, s’élèvent ainsi deux étages inégaux avec quatre fenêtres chacun, puis un grand toit d’ardoise avec deux œils-de-bœuf encadrant deux lucarnes.

 

DSCF1237

Les chaînages de pierre des façades, sur le côté ouest

Les chambranles des fenêtres sont encadrés par des chaînages de pierre blanche en harpe plats. Des chaînages de pierre animent également les trumeaux de brique. Trois agrafes trapézoïdales plus saillantes accrochent la traverse haute du chambranle des fenêtres (celles du second étage ont parfois disparu), mais aussi des arcades des galeries couvertes.

 

place vosges galerie ouest

La galerie ouest de la place Royale, actuelle place des Vosges

 

plce vosges galerie est

La galerie est de la place Royale, actuelle place des Vosges

A l’origine, trois des quatre angles de la place étaient fermée, ainsi préservée des courants de circulation : seul l’angle nord-ouest laissait pénétrer les voitures venant de la rue des Francs-Bourgeois. En revanche, les piétons pouvaient emprunter le passage situé à l’angle nord-est, du côté de la rue du-Pas-de-la-mule, ainsi que les passages situés au milieu des côtés nord et sud. Dès le XVIIe siècle, les galeries couvertes de voûtes d’arêtes en brique et pierre abritaient des boutiques.

 

DSCF1240

La voûte d’arêtes de la galerie nord, au niveau du pavillon de la Reine

 

DSCF1233

Le pavillon du Roi

Beaucoup plus élevés, le pavillon du Roi, vers la rue de Birague, et celui de la Reine, vers la rue du Béarn, se font face. Édifié d’abord, le pavillon du Roi devait servir de modèle aux autres pavillons, même si ses proportions sont finalement plus imposantes et son ornementation plus riche. Des pilastres cannelés d’ordre dorique rythment en effet les trois larges arcades donnant accès à la rue de Birague. Ces pilastres supportaient autrefois une frise où un rinceau s’enlaçait à des « H ».  Premier architecte du roi, Louis Métezeau a probablement conçu l’ordonnance du pavillon du Roi. 

 

médaillon pavillon du roi place vosges façade intérieure

Le médaillon du roi Henri IV

Sous la Restauration, le médaillon du roi Henri IV est ajouté à la travée centrale de l’étage noble, rompant le fronton curviligne de la fenêtre axiale. Le buste coupé aux épaules du souverain s’inscrit dans une guirlande tressée de feuilles de chêne et d’olivier, surmontée de la couronne de France. Cette guirlande est en outre posée sur deux branches de chêne et de laurier, qui remontent de part et d’autre.

 

pavillon roi rue birague

La façade extérieure du pavillon du Roi, depuis la rue de Birague

 

SSATIMP01814053009430

Jean-Pierre Cortot (1787-1843)

La statue équestre de Louis XIII à l’antique (1825)

En 1639, le cardinal de Richelieu passe commande d’une statue de bronze représentant le roi Louis XIII pour occuper le centre de la place Royale, actuelle place des Vosges : cette statue remployait le cheval fondu pour Henri II sur lequel fut placée l’effigie du roi régnant. Le monument équestre est renversé pendant la Révolution. En 1825, Jean-Pierre Cortot (1787-1843) exécute une nouvelle statue de marbre blanc, d’après le modèle de Charles Dupaty. En empereur romain et couronné de laurier, Louis XIII présente un visage souriant et, tout en menant son cheval, adresse un geste démonstratif. Ancien pensionnaire de l’Académie de France à Rome, à la Villa Médicis, et familier du Salon jusqu’en 1840, Cortot exécute une sculpture dans un style néo-classique assez raide.

 

DSCF1234

Les fontaines du square Louis-XIII de la place des Vosges

En 1825, quatre fontaines rigoureusement identiques sont également installées aux angles du square Louis-XIII de la place des Vosges. Réalisées par l’architecte Jean-François Ménager et le sculpteur Jean-Pierre Cortot, elles comprennent un bassin circulaire au centre duquel se trouvent deux piédouches supportant deux vasques de formes décroissantes. L’eau ruisselle depuis la gerbe s’élevant de la plus petite vasque et retombe dans le bassin, recrachée par les têtes de lion ornant le pourtour de la plus grande vasque.

DSCF1236

L’une des têtes de lion ornant le fontaine située à l’angle sud-est

.
 
12345...11

Blog du niveau intermédiaire |
voyageursap... |
Gabriellorez |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Picarré
| Le bonheur d'être simp...
| Chalonculture